Accueil


Bienvenue sur le site internet de l’Église Protestante Évangélique à Cavaillon ! 
Sentez-vous libre d’explorer notre site internet, vous y trouverez quelques informations sur la foi chrétienne, nos convictions, nos activités et nos coordonnées.
Notre église se veut accueillante et ouverte à tous et à toutes. Qui que vous soyez, que vous ayez l’habitude de fréquenter une église chrétienne ou non, sentez-vous libre de nous rendre visite. Nous serons alors heureux de faire votre connaissance et partager notre foi en Jésus-Christ.
Pour toute question ou renseignement, n'hésitez pas à nous contacter.
A très bientôt.

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, Jésus-Christ, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle. La Bible - Jean 3.16



 Méditation du mois


Découvrir que la foi est bien plus simple qu’on ne l’imagine souvent. Mais beaucoup plus exigeante aussi. 

La Bible rapporte que lorsque Jésus-Christ a été crucifié à Pâques, deux malfaiteurs ont également été exécutés, l'un à sa droite et l'autre à sa gauche. L’évangile selon Luc raconte : 
 « L'un des deux criminels attachés à une croix insultait Jésus : 
 – N'es-tu pas le Messie ? Alors sauve-toi toi-même, et nous avec ! Mais l'autre lui fit des reproches en disant : 
 – Tu n'as donc aucun respect de Dieu, toi, et pourtant tu subis la même peine ? Pour nous, ce n'est que justice : nous payons pour ce que nous avons fait mais celui-là n'a rien fait de mal. Puis il ajouta :  Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras régner. 
– Vraiment, je te l'assure : aujourd'hui même, tu seras avec moi dans le paradis, lui répondit Jésus. »

 Une prise de conscience 
 L'attitude du malfaiteur qui fait appel à Jésus nous montre ce qu'est la foi. Il n'était pas un spécialiste de la théologie, il n'était pas non plus quelqu'un de « bien ». Il connaissait néanmoins quelques vérités très simples : 
• Il savait que sa vie avait été un fiasco et que ses actes avaient été mauvais : « Pour nous, ce n'est que justice : nous payons pour ce que nous avons fait... » 
• Il savait que Dieu existe et il reproche à l'autre criminel de n'avoir aucun respect pour Dieu. 
• Il savait que Jésus n'avait rien fait de mal. 
• Il savait que Jésus, ce crucifié qui avait l'air complètement vaincu, viendrait un jour pour régner. 
Toutes ces choses, le malfaiteur les savait et les croyait. Est-ce cela avoir la foi ? Connaître et croire des vérités sur Dieu, sur Jésus-Christ et sur soi-même ? Cela fait partie de la foi, mais cela ne suffit pas. Il faut quelque chose de plus. Il fallait qu'il fasse une démarche personnelle à partir de ce qu'il connaissait et croyait. 

Une décision  
Pour ainsi dire, ce brigand s'est jeté dans les bras de Jésus. Il a tout misé sur lui. C'était d'ailleurs sa dernière chance puisque quelques heures plus tard, il allait mourir. Il a parlé à Jésus : « Jésus, souviens-toi de moi... » Et Jésus lui a répondu et l'a accueilli ! C'est cela la foi : mettre ma vie dans les mains de Jésus-Christ, reconnaître mon état et lui faire confiance pour qu'il me pardonne et se souvienne de moi quand il viendra régner.  Nous pouvons nous dire que c'était plus simple quand Jésus était là, physiquement présent sur terre, qu'on pouvait lui parler et entendre sa réponse de vive voix. Notons que, dans la même situation, un des criminels crucifiés à côté de Jésus a mis sa foi en lui alors que l'autre ne l'a pas fait. 

Un appel à Jésus-Christ  
Comment trouver la foi aujourd'hui ? Dans la Bible un apôtre, Paul, écrit que lorsque le message concernant Jésus nous parvient, c'est comme si sa mort sur la croix était clairement représentée sous nos yeux. En un sens, nous pouvons être aussi proches de Jésus sur la croix que le brigand à côté de lui. C'est en écoutant (ou en lisant) le message de la Bible que nous parvenons, mystérieusement, à connaître et à croire les vérités fondamentales sur Dieu, sur Jésus-Christ et sur nous-mêmes. Pour avoir la foi, il nous faudra aussi faire une démarche personnelle, peut-être en utilisant les mêmes mots que le malfaiteur : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras régner ». À tous ceux qui le font, Jésus répond qu'il ne repoussera pas celui qui vient à lui. Si donc vous ne l'avez pas encore fait, faites appel à Jésus. Il se souviendra de vous aussi.   

Daniel HILLION  - Media Espérance